...ils vont même de mieux en mieux, consécutivement à la canicule de 2003, durant laquelle 15000 d'entre eux avaient succombé aux fortes chaleurs de l'été. On se souvient d'un Jean-Pierre Raffarin sans cravate, en vacances, vitupérant la négligence des Français envers leurs vieux, et de la punition qu'il avait par la suite infligée aux mêmes Français pour cette négligence criminelle : la suppression du lundi de pentecôte.

Evidemment, il avait bêtement oublié de signaler qu'au début de cette même année 2003, son gouvernement à lui, Jean-Pierre Raffarin, avait refusé d'augmenter les subventions allouées par l'état aux maisons de retraite, malgré les demandes de ces dernières, qui signalaient notamment un manque de climatisation dans les chambres.

Eh bien, bonne nouvelle : les vieux ne meurent plus, parce qu'on s'en occupe mieux, du coup. Il ne reste plus qu'à attendre l'autre bonne nouvelle, qui ne saurait tarder : la récompense aux Français, l'octroi d'une journée de congé supplémentaire par an, pour s'occuper de nos vieux.

Attention, mesdames et messieurs du gouvernement, ceci n'est pas négociable : si les Français n'obtiennent pas cette journée de congé supplémentaire, ils recommenceront à négliger leurs vieux. Faut quand même pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages...