En ce moment, j'habite loin de chez moi. C'est pour la bonne cause, je vous le précise d'emblée, car je vois poindre chez les plus sensibles de mes lecteurs un sentiment d'angoisse et de détresse que je ne voudrais surtout pas laisser se développer davantage. Donc, j'habite loin de chez moi.

Alors, le soir, n'ayons pas peur des mots, je m'emmerde. Loin de ma femme et de mes enfants, je m'emmerde. Oui, c'est du 3615 mylife, ce n'est pas pour rien que je poste ça dans "Tracas quotidiens". Si ça vous ennuie, vous pouvez toujours tenter de vous payer une crise de fou rire sur humour.com, il parait que certains y arrivent. Mais cessez de m'interrompre, s'il vous plait, ça m'agace.

Donc, je m'emmerde. Alors je me suis dit que j'allais prendre une connexion internet, dans mon petit studio de 17 m². Et je me suis dit que j'allais prendre la DartyBox. Je vous préviens tout de suite que je serai sourd à vos éventuelles protestations : je ne veux pas d'Alice (mais je veux bien Vanessa Hessler, NDLR), je ne veux pas de Free, je ne veux pas d'engagement, je veux qu'on me rembourse mes frais d'ouverture de ligne France-Télécon (non, non, pas de faute), je veux tout ça et je ne veux pas du reste, et je veux le téléphone, la télévision, et Darty propose tout ça. Donc, c'est décidé, ce sera une DartyBox.

Alors, je suis allé dans une agence Orange, dans la ville ou je réside en solitaire, pour faire ouvrir ma ligne. On m'a dit qu'il fallait un RIB. "Mais je ne veux pas payer par virement", me suis-je étonné. "Il faut quand même un RIB, monsieur", m'a-t-on répondu avec un grand sourire qui en disait long sur les possibilités qui m'étaient offertes de négocier une ouverture de ligne sans ce relevé d'identité bancaire.

"Bon", ais-je dit. "Je reviendrai".

Alors, le we, je suis remonté chez moi, en Normandie. Je suis allé dans une agence France-Télécon, dûment muni de mon RIB. J'ai fait la queue, pendant 20 minutes, le temps qu'une vendeuse explique à un monsieur qui était venu là avec sa femme et ses trois enfants d'environ 18 ans, chercher une livebox, un décodeur TV, et qui demandait comment tout ça allait marcher, quand, et comment on branche le petit fil là, etc..

Forcément, je montais un peu en pression, mais j'étais serein, j'allais bientôt avoir ma ligne FT. Darty étant en face, j'aurais réglé l'affaire en une heure.

Finalement, une vendeuse, se rendant compte qu'il y avait encore 6 clients derrière moi, et que la queue commençait à envahir la galerie commerciale, vient à ma rencontre, et s'enquiert de ma requête.

"Je viens ouvrir une ligne", lui dis-je.
"Très bien, monsieur". Elle note mon nom, et me demande : "avez-vous un numéro de téléphone portable ?"

...

Je reste calme, enfin j'essaie, et je lui réponds : "Oui, mais je ne vois pas le rapport avec l'ouverture de ma ligne France-Télécom". Elle me dit que c'est normal, c'est pour constituer le dossier, et puis elle croise mon regard noir, et elle dit : "Enfin ce n'est pas grave, on ne va pas..." Je la coupe et lui confirme : "Non, on ne va pas, non".

Et je dis : "C'est pour ouvrir une ligne à Poitiers, ça ne pose pas de problème ?"
Elle me regarde, effarée, et me dit : "Ah mais non, ce n'est pas possible, nous ne nous occupons que de la Haute-Normandie. Pour ouvrir une ligne à Poitiers, il faut aller à Poitiers. Et d'ailleurs, pourquoi êtes-vous venu ici pour ouvrir votre ligne ?"

"Parce que j'habite là", lui réponds-je. "C'est formidable, pour un opérateur de télécommunication nationales et internationales, d'avoir un système informatique qui est incapable de communiquer inter-région. Bravo".

"C'est de la faute de l'informatique, monsieur, on n'y peut rien".
"Oui, oui, je sais, c'est l'informatique, je connais. Merci, au revoir".

J'ai donc fait ouvrir ma ligne par téléphone, en appelant un numéro national, je suis tombé sur une opératrice qui m'a ouvert ma ligne en 5 minutes, et m'a donné immédiatement le numéro.

Du coup, j'ai appelé Darty dans la foulée, j'ai demandé un abonnement, on m'a dit que pas de problème, votre demande est enregistrée, renvoyez-nous un exemplaire du contrat dûment signé pour obtenir votre matériel.

Très bien. Sauf que cet après-midi, j'étais près d'un magasin Darty, en Haute-Normandie. Je me dis : "Tiens, ce serait plus rapide d'aller directement au magasin, puisque j'ai un contrat Darty dans la poche, un RIB, un chèque de caution, etc.."

J'avise un vendeur, je lui explique que j'ai souscris par téléphone, mais que puisque je suis là, ce serait plus pratique pour moi de repartir avec le matériel. Il me dit "je vais me renseigner". Il revient : "écoutez, on ne peut pas, car le contrat est enregistré". Je lui explique que non, le contrat ne peut pas être enregistré, puisque je ne l'ai pas signé, et qu'en conséquence, il n'y a pas encore de contrat. Il me dit qu'il va voir cela avec quelqu'un, et m'enjoint à le suivre. J'obtempère volontiers, et me trouve face à une dame, à qui je répète ma demande, et qui me dit que non, ce n'est pas possible, puisque j'ai souscris par téléphone, si je veux me rétracter j'ai 7 jours pour le faire, mais il faut faire un courrier, etc..

Je lui dit que non, je ne veux pas me rétracter, je voudrais juste partir avec mon matériel, et que ça me semble assez simple d'annuler informatiquement ma demande de souscription faite téléphoniquement, pour m'en refaire une autre, immédiatement, et me donner mon matériel immédiatement.

Elle me dit qu'elle va se renseigner. Elle part. Puis elle revient, et elle m'explique que non, c'est trop tard, le contrat est enregistré, et que j'ai 7 jours pour me rétracter, mais que comme les 7 jours sont passés, je dois faire un courrier pour résilier mon contrat.

Alors j'essaye de garder mon calme, et je lui explique que non, je ne suis pas en contrat avec Darty, puisque le contrat, je l'ai dans la main, et je ne l'ai pas envoyé à Darty. "Juridiquement, c'est ce papier qui va lier les deux parties, c'est à dire Darty et moi. C'est dés que je l'aurais renvoyé à Darty que le contrat prendra effet."

Elle me dit que non, parce que j'ai souscris par téléphone, et que donc le contrat commence à courir, mais que le matériel ne me sera expédié qu'à réception du contrat. Je vois bien qu'elle ne comprend rien. Je lui dit : "Imaginez que je déchire devant vous ce contrat, et que j'aille chez Free. Je ne suis pas en contrat avec Darty. Cependant, je ne veux pas aller chez Free, je veux aller chez Darty, mais simplement je voulais partir plus rapidement avec le matériel. On vous a mal renseigné, ou vous avez mal compris. Juridiquement, je ne suis pas en contrat avec Darty".

Elle me regarde, et je vois ses yeux de poisson mort. Elle n'a rien compris, elle s'en fout. Je lui dit "bon, laissez tomber, je ne vais pas nous faire perdre davantage de temps".

Elle me dit "si vous voulez, je peux vous appeler mon responsable". Je lui dit "non, c'est bon, j'ai compris, vous ne pouvez rien annuler à cause de l'informatique".

Je suis sorti. Je vais renvoyer mon contrat, par courrier. Ou peut-être même par diligence.
Il n'y a pas à dire, en France, question opérateurs de communication, on est à la pointe.